Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Rencontre avec un diplomate des Affaires étrangères - 23 septembre 2017

Le samedi 23 septembre dernier, des élèves de Seconde, Première et Terminale ont assisté à une conférence donnée par un diplomate travaillant au Ministère des Affaires étrangères.

Cette rencontre a été organisée dans le cadre des activités proposées par Capisma et dans l'optique de la préparation du SMUN (Sainte-Marie Model of United Nations, un jeu de rôle diplomatique et historique).

"Monsieur Guillaume Delvallée, adjoint au sous-directeur chargé de la maîtrise des armements et de l'OSCE (Organisation pour la Sécurité et la Coopération en Europe), a très gentiment accepté de présenter aux élèves ses fonctions au Quai d'Orsay. Il leur a fait découvrir les enjeux du travail des diplomates français qui sont « ingénieurs de la frontière » dans le  cadre des relations internationales.

La conférence a donné lieu à un échange intéressant entre le diplomate et la quarantaine d'élèves présents au Foyer du lycée. Ces élèves, très motivés et férus de questions politiques et géopolitiques, ont trouvé en lui un interlocuteur rigoureux, plein d'humour. et un homme de grande culture. Il a pris le temps de répondre à toutes leurs questions  relatives à l'orientation post-bac dans les filières des IEP et des concours de la Fonction publique. Il a aussi éclairé plusieurs sujets en lien avec l'actualité.

Sa conférence a par ailleurs permis de souligner l'importance des valeurs humanistes dans les rouages de la diplomatie. M. Delvallée a voulu s'appuyer sur les connaissances des élèves de Sainte-Marie qui suivent des conférences de culture générale ou des cours de culture religieuse. Il a insisté sur la notion de bien commun en matière diplomatique."

 

 

Mme de Boissieu

Capisma

 

 

Compte-rendu d'un élève

"Le réseau diplomatique de la France lui permet d’être en contact permanent avec le monde et de veiller à ce que les relations avec l’étranger soient les meilleures. Il lui permet aussi d’apporter un soutien à de petits pays peu reconnus, et de les traiter d’égal à égal, de la même manière que l’on traite avec des grandes puissances. (...)Le diplomate ne travaille pas à vie dans un même domaine. On peut très bien passer du domaine financier à Bruxelles au domaine de l’armement à Paris. Ainsi les fonctions sont très variées. Il faut donc savoir s’adapter. (…) Le métier de diplomate est un métier d’avenir car nous vivons dans un monde aux frontières de moins en moins physiquement contraignantes, un monde aux équilibres mondiaux en constante évolution depuis les années 1950. Et ce dans un but unique : servir son pays."

Aymeric Bonnet (Tle S)