Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

La fin de l'année liturgique C

L'Eglise vit dans la célébration liturgique. Chaque année, elle approfondit sa connaissance de la Parole de Dieu en utilisant le texte d'un Evangéliste (Matthieu, Marc, Luc). Ainsi son rythme est marqué sur trois années liturgiques A, B, C, par rapport à l'Evangile qui nourrit son credo et sa vie spirituelle quotidienne.

Avec la fête du Christ, Roi de l'Univers célébrée dimanche 20 novembre 2016, nous venons de marquer la fin de l'année liturgique C. Célébrer le Christ Roi, c'est confesser la singularité de sa royauté, c'est faire notre la proclamation du symbole de Nicée-Constantinople "Et son règne n'aura pas de fin". Au-dessus de la croix de Jésus, on pouvait lire une inscription ainsi formulée: "Celui-ci est le roi des juifs". Cette inscription dit l'énorme paradoxe qui est au cœur de la foi chrétienne: c'est au plus profond de sa souffrance que Jésus, agonissant et mourant, livré en pâture à ses adversaires, exerce pour nous sa royauté.

Instituée sous le pontificat de Pie XI et placée depuis Vatican II au dernier dimanche de l'année liturgique, la solennité du Christ Roi de l'univers vient attirer notre attention sur l'un des titres christologiques. Car c'est bien au Fils, vrai homme, vrai Dieu, et non au Père, créateur de ciel et de la terre, que la liturgie accorde le titre de Roi de l'univers. Jésus le dit à Pilate: "Mon royaume n'est pas de ce monde..." Par le baptême, le chrétien a déjà reçu l'héritage du Royaume qui nous fait entrer dans la communion du Père, du Fils et du Saint Esprit.

 

Les dates à retenir

Lundi 21 novembre, célébration de la présentation de la Vierge Marie. Cette fête est répandue en Occident au XIVè siècle. Elle nous est connue par les évangiles apocryphes (le Protévangile de Jacques du IIè siècle et l'évangile du Pseudo-Matthieu du VIè siècle. C'est la fête de l'Entrée de la Vierge au Temple dans les Eglises orientales

Samedi 26 novembre dans le diocèse de Nanterre: anniversaire du jour (26 novembre 1966) où l'église Sainte-Geneviève-Saint-Maurice a été érigée en cathédrale. Nous rappelons qu'au mois de Janvier dans la chapelle Ste Marie, nous accueillerons la statue de Sainte Geneviève. Elle fera le tour du diocèse. C'est l'occasion de venir nombreux prier par son intercession.

Le même samedi 26 novembre 2016 la communauté des Frères marianistes va accueillir des jeunes désireux à participer au week end TAKAVNIR.

Dimanche 27 novembre: premier dimanche de l'Avent. L'Avent est l'invitation que Dieu fait aux hommes de partager sa vie, puisque le Christ prend corps de la Vierge Marie et s'est fait homme (credo) pour que nous soyons rendus participants à sa nature divine. L'Avent est la promesse que nos vies d'hommes et de femmes, quels que soient leurs "avants", sont dignes de partager la vie de Dieu. Ainsi un cri de foi traverse les lectures du début de l'Avent et la liturgie choisit la confiance et la foi comme première attitude pour préparer la venue du Seigneur. Avec le premier dimanche de l'Avent s'ouvre une nouvelle année liturgique: Accueillons le Seigneur qui vient, demeurons éveillés, voici venir le temps !

 

Père stanislas