Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Pastorale intégrale

En route !

« Il faut à tout prix que nous fassions quelque chose de notre vie, non pas ce que les autres voient et admirent, mais ce tour de force qui consiste à y imprimer l’Infini. »

                                                                                                       Emmanuel Mounier

 

L’éducation intégrale, telle qu’elle a été définie par la Congrégation pour l’éducation catholique, entend relever le double défi de la dignité de la Personne humaine, et de la défense du Bien commun. C’est là ce qui, depuis l’humanisme intégral de Jacques Maritain, et Vatican II, fonde la « vraie éducation ». A Sainte-Marie, la Pastorale a toute sa place, et anime nombre d’activités et de propositions chrétiennes dans lesquelles les élèves, croyants ou non, peuvent s’investir. L’aumônerie, lieu ouvert à tous, et qui fera l’objet d’une mise en valeur visuelle l’année prochaine, est régulièrement utilisée par les lycéens et les prépas, qui y trouvent un lieu de rencontre et d’échanges apaisant. Un oratoire pour prier est tellement important pour réapprendre aux jeunes les vertus du silence et de l’intériorité.

La pastorale entend donc mener sa mission, au Lycée comme en Prépas, dans toutes les dimensions de son action, et en conformité avec les évolutions du monde contemporain. Ainsi, la question du « fait religieux » se pose résolument à tous ceux qui annoncent explicitement la Bonne Nouvelle, et voient dans les Evangiles une ressource inépuisable de bonté, de charité et de bienveillance. Aujourd’hui, plus que jamais, un travail de réflexion et d’analyse sur le dialogue interreligieux invite à dépasser les peurs et les incompréhensions, et ce, sans rien céder de l’annonce de la Foi. A notre époque, la Parole de Dieu est une chance absolue de ne pas désespérer de l’Homme, une force, et un motif de joie dans cette montée vers Pâques.

Surtout, la Pastorale doit être le lieu du discernement et de la vocation de chacun, de son action réelle dans le monde. Cette dimension de l’engagement de la Personne humaine, déjà largement annoncée par le philosophe Emmanuel Mounier, donne toute sa densité à la vie chrétienne : par l’attention au Frère, par une éthique personnelle dans son travail, par le rayonnement de la vie familiale, la Pastorale doit être signe d’espérance et montrer le chemin, en donnant des occasions concrètes d’incarner cette dimension d’engagement : Semaine de la Solidarité, pensée sociale de l’Eglise, accueil grand froid, réflexions sur le personnalisme, le transhumanisme et l’anthropologie des disciplines scolaires, partenariats avec le CCFD, le Secours catholique, l’Ordre de Malte, etc…, voyage humanitaire, et cela, toujours en lien avec les propositions de la communauté marianiste qui nous accueille…

Voilà la trame d’une « pastorale intégrale » authentiquement vécue, telle qu’elle transparaît dans la lettre aux Jeunes du Pape François annonçant la préparation du Synode 2018 consacré aux Jeunes et aux Vocations. C’est dans cet état d’esprit que, là encore, la pastorale de Sainte-Marie souhaite apporter sa contribution : en route !

 

                                                                          Didier da Silva, adjoint en pastorale scolaire lycée et prépas